Partagez | .
 

 ELLIOTT ; if I swallow anything evil put your finger down my throat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 04/06/2016

MessageSujet: ELLIOTT ; if I swallow anything evil put your finger down my throat   Dim 5 Juin - 14:02

elliott charles bird
❝icarus ❞


âge : 25 ANS. ✥ groupe : THE STRONG DO EAT.



scandinavie, 850


état civil : ÉCRIRE ICI.
profession : guerrier marteau, actuellement en convalescence.
particularités physiques : le visage peint quand il monte au créneau, une physionomie légèrement différente des Scandinaves. Actuellement couvert de marques et de cicatrices encore brûlantes.
caractère : vindicatif, violent, agité, paranoïaque, têtu, suicidaire, courageux, solitaire, sauvage.

Ici, écrire, sous la forme de votre choix, un texte qui présentera l'histoire, et la personnalité de votre personnage à cette époque. On est sympa, aucune limite de mots, phrases, paragraphes pour vos pommes. (Effacez cette section si elle ne vous concerne pas.)


londres, 2015


état civil : s’emmêle le pinceau.
profession : bosse dans une conserverie près de Londres.
particularités physiques : un énorme tatouage de croix, sur le flanc gauche, accompagnés d’autres de moindre importance sur le reste du corps, les cheveux coupés ras, signalant indubitablement son appartenance à la classe ouvrière du pays –pourtant, il n’a encore jamais fait de taule.
caractère : taciturne, pourtant rarement seul, peu bavard, cancre, ignorant, fuyant, désintéressé, suiveur, résigné, fataliste.

Chez Bird, les trois derniers siècles ne sont que l’enchaînement successif d’une même misère. Dix-neuf, vingt, nouveau millénaire ; autant d’ouvriers et de petites mains dociles qui souffrent sous le joug des classes supérieures sans moufter ailleurs qu’aux repas de famille. Le dernier fils de James Bird, décolleteur à la retraite toujours plus lointaine, est lui aussi pris dans les rouages de cette interminable révolution industrielle. On lui dit avec un rire qu’on est depuis longtemps passé à  –il le saurait, s’il avait daigné ouvrir ses livres d’histoire qui pourrissent encore à Manchester- la consommation de masse, à un capitalisme dégueulasse qui ne leur donne droit qu’à une vie encore plus merdique qu’au temps de la vapeur, mais Bird, dernier maillon de la chaîne, a le mollet coincé entre les deux immenses mâchoires de cet ancestral géant de fer.

Il a bien tiré sur le piège, cinq ans plus tôt, et étendu ses ailes comme  pour prendre son envol ; plus poussé aux premiers battements d’aile par un malaise latent, une infime différence, qu’une véritable envie de réussite, il a quitté l’usine où il relie des câbles depuis qu’il est majeur et décampé direction l’ailleurs. Liverpool, Leeds, Sheffield, Birmingham ; toujours arrimé au sol par la chaîne du fatalisme, il finit par cahoter aux abords de Londres et s’échoue dans une petite ville industrielle peinte en crasse et en gris. Après tout, il n’a jamais connu que le boucan étourdissant des machines et les chaleurs infernales même au cœur de l’hiver ; Birdie a depuis longtemps coupé les ailes aux rêves d’Elliott, et les miettes qui en restent, derrière le cancre rabroué par le système, derrière la racaille à qui on arrache les insultes et les propos de haine quand vraiment, il n’a toujours été qu’un brave type qui regarde du mauvais côté de la barrière, sont vite aspirées par le monstre mécanique invisible qui le suit de près.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

ELLIOTT ; if I swallow anything evil put your finger down my throat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Resident Evil afterlife
» Resident Evil : After Life (3D)
» Christmas Evil
» Nemesis par James Swallow (4,5/5)
» Création replique resident evil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
EX ΔSTRIS ۞ :: Fiches-